Le peuple veut un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois

16/10/2017
Le peuple veut un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois

Payadowa Boukpessi

L’organisation d’un référendum apparaît comme une évidence à la plupart des Togolais, a déclaré lundi le ministre de l’Administration territoriale lors d’un entretien accordé à une radio privée.

‘Le peuple veut un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois et des élections à deux tours. Il faut aller vite pour acter ces réforme’, a martelé Payadowa Boukpessi.

S’agissant des revendications formulées par les opposants comme le retour à la constitution de 1992 et le départ du pouvoir de Faure Gnassingbé, il les a jugées absurdes d’un point de vue juridique.

‘Le président a été élu en 2015 pour un mandat de 5 ans grâce à une constitution et les députés de l’opposition sont élus eux aussi sur la base de cette même constitution. Tant que le chef de l’Etat n’a pas fini son mandat, personne ne peut lui dire de partir. En outre, c’est un point essentiel à rappeler, il n’existe pas de loi rétroactive en matière constitutionnelle ; c’est un principe universel’, a indiqué Payadowa Boukpessi.

Selon le ministre, la Commission électorale (Céni) devrait proposer une date au gouvernement pour la tenue du référendum.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.