Le ridicule ne tue pas ; heureusement

26/06/2012
Le ridicule ne tue pas ; heureusement

Le collectif d’opposants dénommé «Sauvons le Togo» tente de se défausser après les violences et les casses qui ont émaillé la manifestation organisée il y a deux semaines. Pointé du doigt pour n’avoir pas su ou pas voulu contrôler le cortège, les organisateurs tentent maladroitement de charger les autorités.

« Le Collectif (…) condamne fermement les actes de violence survenus lors des manifestations ainsi que leurs commanditaires et demande la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur les faits survenus afin que les vrais auteurs et leurs commanditaires répondent de leurs actes devant les tribunaux », a déclaré très sérieusement mardi le porte-parole du mouvement, Zeus Ajavon.

Dans la foulée, cet avocat revenu tardivement à la politique a affirmé que «la liberté de manifester reste un droit constitutionnellement acquis qui ne saurait faire l’objet d’une quelconque marchandage ».

De quoi parle-t-il ? M. Ajavon ne peut ignorer qu’une simple déclaration suffit pour organiser une manifestation au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.