Le ridicule ne tue pas ; heureusement

26/06/2012
Le ridicule ne tue pas ; heureusement

Le collectif d’opposants dénommé «Sauvons le Togo» tente de se défausser après les violences et les casses qui ont émaillé la manifestation organisée il y a deux semaines. Pointé du doigt pour n’avoir pas su ou pas voulu contrôler le cortège, les organisateurs tentent maladroitement de charger les autorités.

« Le Collectif (…) condamne fermement les actes de violence survenus lors des manifestations ainsi que leurs commanditaires et demande la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur les faits survenus afin que les vrais auteurs et leurs commanditaires répondent de leurs actes devant les tribunaux », a déclaré très sérieusement mardi le porte-parole du mouvement, Zeus Ajavon.

Dans la foulée, cet avocat revenu tardivement à la politique a affirmé que «la liberté de manifester reste un droit constitutionnellement acquis qui ne saurait faire l’objet d’une quelconque marchandage ».

De quoi parle-t-il ? M. Ajavon ne peut ignorer qu’une simple déclaration suffit pour organiser une manifestation au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.