Le sacrifice ultime de Zeus Ajavon

08/02/2013
Le sacrifice ultime de Zeus Ajavon

L’animateur du collectif d’opposants «Sauvons le Togo» (CST) est prêt à mourir en martyr - même si personne ne lui a rien demandé. C’est, en substance ce qu’il déclaré vendredi à la radio privée Légende FM.

«J’attends qu’on me convoie jusqu’à la prison de Dapaong. Je n’ai pas peur d’aller en prison, je n’ai pas peur qu’ils m’interpellent ou qu’on me tue », a-t-il déclaré.

Ajavon affirme qu’« avec ou sans lui, la lutte engagée se poursuivra jusqu’à la chute du régime de Faure Gnassingbé ».

L’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé a conduit les enquêteurs vers 23 personnes dont certaines sont membres du CST. Elles ont été déférées au Parquet.

Une situation très embarrassante pour Zeus Ajavon et ses petits camarades.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.