Le service minimum est à son minimum

22/06/2011
Le service minimum est à son minimum

Le syndicat du personnel de la santé (Synphot) s’est remis en grève mercredi pour trois jours en durcissant le mouvement. "Désormais c'est le minimum dans le service minimum que nous observions habituellement. Nous ne comprenons pas pourquoi, le nouveau ministre de la Santé décide tout seul de remettre en cause ce qui avait été décidé de commun accord avec 7 ministres et les délégués de la santé. Pour nous c'est inadmissible", a déclaré Alassani Aboudoulaye, contacté par republicoftogo.com

Ce responsable syndical affirme que le nouveau ministre veut imposer sa volonté. "Cela ne marchera pas, il ne fait que nous radicaliser", a -t-il expliqué.

Le personnel hospitalier du Togo qui exigeait au départ le paiement de primes de risques, l’audit des hôpitaux et des connexions internet réclament désormais une prime d’« usure psychologique ». Une disposition qui n’existe nulle part dans le monde.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.