Le siège d’Obuts sous scellés

04/06/2010
Le siège d’Obuts sous scellés

C’est fini. Le Tribunal de grande instance de Lomé a décidé vendredi de dissoudre le parti Obuts, fondé et dirigé par Agbéyomé Kodjo, ancien Premier ministre du Général Eyadema et candidat malheureux à l’élection présidentielle (0,85% des voix !).

La justice a ordonné la fermeture du siège et sa mise sous scellés.

Obuts avait reçu une assignation à comparaitre au titre d’une procédure de référé en raison de la démission de 7 membres fondateurs sur 45. 

Dans ces conditions, en effet, M. Kodjo se trouvait en illégalité au regard du cadre légal qui fixe le fonctionnement des partis politiques au Togo.

Dans la soirée, il a annoncé qu’il allait faire appel
« Cette décision de justice inique est contraire au droit, dans la mesure où aucun des attendus sur lesquels est fondé le jugement n’a de valeur légale en regard des textes en vigueur et notamment de la charte des partis politiques. Elle illustre le caractère éminemment politique du jugement », a déclaré M. Agbéyomé.
« J’entends saisir dans les heures qui viennent les présidents de tous les pays partenaires du Togo pour les mettre en face de leurs responsabilités, devant la gravité de cette situation.
Juste après ces déclarations, le local qui abrite le siège d’Obuts a été mis sous scellées.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.