Le tombeur d’Agbéyomé Kodjo parle

15/07/2010
Le tombeur d’Agbéyomé Kodjo parle

Le parti Obuts, fondé et dirigé par l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, a cessé d’exister légalement.
A l’origine de la procédure qui a conduit à la dissolution de cette petite formation, Gaston Vidada (photo), l’un de ses cadres qui avait dénoncé le comportement « dictatorial » de M. Kodjo.
Republicoftogo.com : Quel est votre sentiment après la dissolution du parti par la justice ?
Gaston Vidada : Pour avoir été brave et dénoncé la « dictature » pratiquée par Agbéyomé Kodjo pour conduire notre patrimoine commun qu’est l’OBUTS, j’ai payé le prix fort : celui de mon exclusion de toutes les instances du parti.
L’exclusion est synonyme de peine capitale. Je ne serais pas allé au Tribunal assigner le parti auquel j’ai tout donné et pour lequel j’ai pris de gros risques si la procédure de mon exclusion avait respecté nos statuts.
Quand on gagne une guerre, c’est un sentiment de satisfaction qui anime le
vainqueur.

Republicoftogo.com : Qu’allez-vous devenir après cette dissolution ?
Gastonh Vidada : Pour apporter ma modeste contribution au développement de mon pays, je n’ai pas obligatoirement besoin de militer dans un parti politique.
J’avoue qu’actuellement, je n’ai pas encore la capacité de diriger un parti.
Je préside l’association « JEUNES - AVENIR 2020 » et à travers ce mouvement associatif, je vais continuer la lutte pour l’alternance.

Republicoftogo.com : Certaines rumeurs font état d’une éventuelle réconciliation avec Agbéyomé Kodjo
Gaston Vidada : J’avais appelé à cette réconciliation, mais M. Kodjo n’en veut pas.
Je veux bien à nouveau essayer si cela peut porter des fruits, engager de franches et sincères discussions avec Agbéyomé Kodjo mais sous l’égide d’une autorité religieuse.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !