Législatives, appui financier de l'Union européenne

06/12/2007
Législatives, appui financier de l'Union européenne

L'Union européenne (UE) a octroyé au Togo une subvention non remboursable d'environ 13,6 millions d'euros pour l'organisation des prochaines élections législatives, a-t-on appris mardi auprès de la Commission européenne à Lomé.

Ce fonds (qui représente 9 milliards de francs CFA) servira notamment à aider la Commission électorale nationale indépendante (Céni) dans l'organisation de ces législatives théoriquement prévues le 5 août."Cette subvention permettra surtout de renforcer les capacités d'actions de la société civile et celles des forces de sécurité pour une bonne organisation de ce scrutin", a expliqué un responsable de la Commission européenne.

Au Togo, les élections ont toujours fait l'objet de contestations suivies de violences, notamment lors de la présidentielle d'avril 2005, au lendemain du décès du général Gnassingbé Eyadéma après 38 ans de pouvoir.

Le gouvernement a décidé fin mai de créer une structure dénommée "Force sécurité élections législatives" (Fosel 2007) qui sera chargée d'assurer la sécurité avant, pendant et après ce scrutin.

Des législatives "libres" et "transparentes" constituent les principales conditions posées par l'UE pour normaliser ses relations avec le Togo, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.