Les « Trois Glorieuses »

24/01/2011
Les « Trois Glorieuses »

Le président Faure Gnassingbé a assisté lundi à Sarakawa, dans la préfecture de la Kozah, aux manifestations marquant le 37e anniversaire de l'attentat contre le général Eyadema (décédé en février 2005).

Faure a déposé une gerbe au mausolée où se trouve l’épave du DC3 et salué la mémoire des disparus.

Le 10 janvier 1974, le président Eyadema annonce que son gouvernement porte de 35 à 51% la part du Togo dans la société exploitante des mines de phosphate et décide que la commercialisation sera désormais assurée par un organisme public, l'Office togolais des phosphates (OTP).

Le 24 janvier 1974, le DC3 dans lequel il a pris place s'écrase à Sarakawa.
La responsabilité du crash est imputée à des milieux financiers hostiles à la décision du chef de l’Etat accusés d’avoir saboté l’appareil.
Le 2 février 1974, Gnassingbé Eyadema, sorti indemne, annonce la nationalisation pure et simple de la Compagnie togolaise des mines du Bénin.

Le Togo dès lors va plus que jamais s'affirmer soucieux de son indépendance économique et, plus généralement, de son authenticité.
Au nom de ce retour aux sources sera alors africanisé le nom de certaines villes et de nombreux togolais renonceront à leurs prénoms étrangers - Français principalement - au profit de prénoms typiquement africains.

Ainsi, le président lui-même abandonne Etienne au profit d’Eyadema.
L'année 1974 est qualifiée de « trois glorieuses » dans l’histoire du Togo.

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stanlux épouse une carrière d'ambassadeur

Culture

Les Kora Awards, qui récompensent chaque année les meilleurs artistes africains, n’auront pas lieu en 2014. 

La France rénove sa culture

Culture

L’Institut Français (ex-centre culturel français) rouvrira ses portes dans de nouveaux locaux à la fin de ce mois.

Le CSAO va se réunir à Lomé

Coopération

Le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) organisera prochainement au Togo une‘ Semaine de l’Afrique de l’Ouest’.

Une force de conviction

Finances

Kossi Assimaidou quittera ses fonctions d’administrateur du Fonds monétaire international (FMI) à la fin de ce mois.