Les anciens sont de retour

11/06/2008
Les anciens sont de retour

Les anciens Premiers ministres, présidents de l'Assemblée nationale et de la cour constitutionnelle se sont retrouvés mercredi à un forum initié par le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme (HCDH) au Togo.

Il est organisé à l'hôtel Sarakawa de Lomé dans le cadre des prochaines consultations nationale en vue de la création d'une éventuelle Commission "Vérité, justice et réconciliation".Cette séance a été présidée par des représentants du facilitateur du dialogue intertogolais, le président burkinabè Blaise Compaoré.

On reconnaissait dans la salle Kodjo Agbéyomé, Fambaré Ouattara Natchaba, Koffi Sama (photo) et Maurice Dahuku Péré.

Le chef de la délégation de l'Union européenne Filiberto Sebregondi, ainsi des représentants du gouvernement étaient également présents.

"Ces anciens hauts responsables ont décidé de se retrouver afin de faire des propositions concrètes, pour une vraie commission vérité justice et réconciliation", a expliqué, l'un des représentants du Facilitateur.

Selon lui, ces propositions seront finalisées au plus tard le 24 juin prochain.

Lancées en avril par le chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé, les consultations nationales n'ont pas encore réellement démarré.

Le processus est pour l'instant à sa phase préparatoire axée notamment sur une campagne de sensibilisation.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Grand Prix de la Kozah : victoire de Hamza Assoumanou

Sport

La première édition du tour cycliste  'Grand Prix de la Kozah' a été remportée jeudi par Hamza Assoumanou de l’équipe Bike Aid (Kpalimé).

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.