Les autorités font le ménage

07/08/2008
Les autorités font le ménage

Le gouvernement togolais a décidé de dissoudre le Fond d'entretien routier (FER) chargé de financer l'entretien des routes, à la suite de l'effondrement de plusieurs ponts provoqués par des pluies diluviennes ces derniers jours, a-t-on appris jeudi de source officielle.

Neuf personnes ont été tuées et au moins neuf ponts, notamment celui d'Amakpapé (75 km au nord de Lomé) reliant la capitale togolaise Lomé aux régions du nord, ont été détruits par les eaux.Le FER n'a pas atteint ses objectifs, malgré les ressources mises à sa disposition, selon un communiqué du conseil des ministres lu sur les médias d'Etat.

Le gouvernement a mis sur pied une nouvelle structure, le Fond routier (FR) dont la mission principale est de financer la construction des routes, afin "d'asseoir une véritable politique routière", précise le communiqué.

Outre les ponts, la pluie a également détruit des pistes rurales ainsi que des champs de cultures vivrières, ce qui a entraîné ces derniers jours une flambée sur les marchés des prix des céréales, notamment du maïs.

Passé de 250 à 700 F.CFA (0,36 à 1,02 euro), à la suite de la récente flambée des prix des produits de première nécessité, le bol de 2,5 kg de maïs - aliment de base des togolais - est aujourd'hui vendu à 1.300 (1,89 euro) voire 1.500 F.CFA (2,18 euros).

Environ 10.300 sinistrés sont hébergés dans plus 500 centres pour la plupart des écoles.

En septembre, 23 personnes avaient trouvé la mort dans la préfecture de Kpendjal (650 km au nord de Lomé), toujours à cause des intempéries.

Ces pluies avaient fait 34.000 sinistrés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !