Les candidats au contact des électeurs

22/03/2015
Les candidats au contact des électeurs

Une campagne du terroir

La campagne pour l’élection présidentielle se déroulera du 31 mars au 13 avril. 

Affiches, meetings, interviews, conférences de presse, déplacements en région, les 5 candidats vont mettre à profit ces deux semaines pour tenter de convaincre les électeurs.

Contrairement aux précédents scrutins présidentiels, les prétendants semblent vouloir éviter une débauche de moyens pour privilégier le contact avec la population.

Il y aura bien les affiches collées à travers le pays – pas très esthétique il faut bien le reconnaître - et des bilboards géants dans les rues de la capitale à la gloire des candidats ainsi que la distribution de T shirts et autres casquettes, mais c’est une campagne de terrain que les partis politiques veulent mener.

Pour le président sortant, Faure Gnassingbé, l’occasion d’exposer son bilan et pour ses challengers de l’opposition de promouvoir leur projet de société.

La campagne sera active à Lomé, bien sûr, là où se trouve une part importante du corps électoral, mais également en région et, notamment, en zone rurale.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni), chargée d’organiser le scrutin, veillera à un équilibre exemplaire afin que chaque candidat dispose des mêmes chances.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.