Les chefs traditionnels sont désormais des démocrates

17/05/2008
Les chefs traditionnels sont désormais des démocrates

Le ministère des Droits de l'homme et de la Démocratie a organisé vendredi, en collaboration avec le programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), un atelier de validation sur la stratégie nationale pour la consolidation de la démocratie et le développement au Togo. Cette rencontre a rassemblé les représentants des partis politiques,  de la société civile, les associations de défense des droits de l'homme et les chefs traditionnels.

Togbui Innocent Yaotsè SémékonawoIII, chef canton d'Aflao-Sagbado à Lomé, assistait aux travaux. Il dit à Republicoftogo, quelles sont ses attentes en matière de promotion de la démocratie et du développement dans le pays. Republicoftogo.com : Comment jugez-vous l'initiative de ministère des Droits de l'homme d'associer les chefs traditionnels à ces discussions ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Je suis très heureux de pouvoir prendre part à cet atelier qui est essentiel pour nous les chefs traditionnels. Vous savez que dans le temps, les chefs ne respectaient pas la démocratie et les droits de l'Homme. Mais de nos jours il est de notre devoir de les observer dans notre manière d'administrer, car tout développement passe d'abord par la promotion de la démocratie. C'est cela qui justifie ma satisfaction d'être ici.

Republicoftogo.com : Quelle peut être votre contribution ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Nous sommes là pour apporter tout ce que nous rencontrons dans les villages les plus reculés pour que les conclusions qui sortiront de ses assises se fixent sur les réalités du terrain en vue d'une meilleure promotion des droits de l'homme et de la démocratie. 

Republicoftogo.com : Les droits de l'homme au Togo sont-ils satisfaisants ?

Togbui Innocent SémékonawoIII :

Tout le monde est aujourd'hui unanime pour reconnaître qu'il y a des améliorations sur ce plan. Personne ne peut le nier, la communauté internationale le reconnaît. C'est vrai nous ne sommes pas encore à l'étape des grandes démocraties mais l'élan est manifeste. Et c'est tant mieux pour le Togo et pour les togolais.

Republicoftogo.com : au-delà cet atelier, préconisez-vous autre chose pour accélérer la promotion de la démocratie et des droits de l'homme ?

Togbui Innocent SémékonawoIII : 

Je pense qu'il faut répéter ce genre d'initiatives, mais je souhaite surtout que les conclusions de l'atelier ne finissent pas dans les tiroirs, comme c'est souvent le cas pour d'autres rencontres.

Propos recueillis par Luc ABAKI

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Maroc, 16 membre de la Cédéao ?

Cédéao

Le Maroc a officiellement informé vendredi la présidente de la Cédéao de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional ouest-africain.

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé.