Les choses sérieuses vont pouvoir commencer

12/03/2015
Les choses sérieuses vont pouvoir commencer

Un mois pour emporter la décision des électeurs

Après la validation mercredi des dossiers de candidature des 5 postulants à l’élection présidentielle, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

Il reste un mois avant le scrutin qui aura lieu le 15 avril. Quatre semaines que les partis comptent mettre à profits pour mobiliser leurs électeurs traditionnels, militants et sympathisants et pour convaincre les autres.

Le temps presse. Il faut fabriquer des affiches, des T shirts, des casquettes et autres gadgets de promotion, organiser des meetings, trouver des volontaires pour la logistique, finaliser les programmes, rencontrer la presse.

Un travail de titan qui nécessite de gros moyens.

Le gouvernement a décidé de débloquer 600 millions pour aider tous les candidats. Ils bénéficieront du remboursement d’une partie de leurs frais de campagne. Les modalités pratiques n’a pas encore été détaillées.

La Céni n’a pas communiqué les dates de la campagne officielle. Elle pourrait durer une dizaine de jours.

L’élection se déroulera sous la forme d’un scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Quatre candidats de l’opposition affrontent le président sortant Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).