Les contrevenants seront pris la main dans le sac

05/02/2013
Les contrevenants seront pris la main dans le sac

Les sachets plastiques non biodégradables sont interdits au Togo et à l’exportation, a rappelé mardi la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Léguezim-Balouki (photo).

Un décret fixe les conditions de fabrication, de vente et d’exportation des emballages qui doivent bénéficier d’un norme non-polluante.

Les fabricants devront soumettre des échantillons au laboratoire de micro biologique d’ESTEBA à l’Université de Lomé, seul habilité à faire les tests et à délivrer l’autorisation de mise sur le marché.

Un simple sac en plastique semble bien inoffensif. Mais chaque année, des milliers d’oiseaux et de mammifères marins sont tués par étouffement ou par strangulation par ces objets « inoffensifs ». Ajoutons-y le fait qu’ils ne sont pas biodégradables et mettront un bon millier d’années pour se décomposer (en polluant le sol ou l’eau dans lequel ils se trouvent lorsqu’ils se décomposent). Et couronnons le tout en rappelant que ces sacs sont faits à partir d’hydrocarbures, alors que nous savons tous que le pétrole est une ressource naturelle non renouvelable et de plus en plus rare.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.