Les contrevenants seront pris la main dans le sac

05/02/2013
Les contrevenants seront pris la main dans le sac

Les sachets plastiques non biodégradables sont interdits au Togo et à l’exportation, a rappelé mardi la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Léguezim-Balouki (photo).

Un décret fixe les conditions de fabrication, de vente et d’exportation des emballages qui doivent bénéficier d’un norme non-polluante.

Les fabricants devront soumettre des échantillons au laboratoire de micro biologique d’ESTEBA à l’Université de Lomé, seul habilité à faire les tests et à délivrer l’autorisation de mise sur le marché.

Un simple sac en plastique semble bien inoffensif. Mais chaque année, des milliers d’oiseaux et de mammifères marins sont tués par étouffement ou par strangulation par ces objets « inoffensifs ». Ajoutons-y le fait qu’ils ne sont pas biodégradables et mettront un bon millier d’années pour se décomposer (en polluant le sol ou l’eau dans lequel ils se trouvent lorsqu’ils se décomposent). Et couronnons le tout en rappelant que ces sacs sont faits à partir d’hydrocarbures, alors que nous savons tous que le pétrole est une ressource naturelle non renouvelable et de plus en plus rare.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.