Les députés demandent justice

03/02/2011
Les députés demandent justice

La réforme de la justice se poursuivra, la modernisation est en marche et rien ne peut l’arrêter. C’est ce qu’a déclaré en substance Kokou Biossey Tozoun, le ministre de la Justice, lors des questions orales jeudi à l’Assemblée.
Il est revenu sur les grands axes d’un chantier démarré en 2004 avec les 22 engagements pris par le Togo auprès de l’Union européenne et qui s’est amplifié à partir de 2005.
M. Tozoun a rappelé les principaux objectifs de la réforme : indépendance de la justice, efficacité, conformité de l'administration au droit, accès à la justice pour tous.
"Le programme de modernisation n'a pas pour vocation de résoudre d’un coup de baguette magique tous les problèmes de la justice », a concédé le Garde des Sceaux, « mais de mettre en place des instruments qui permettent de régler les problèmes actuels ».
Le Togo n’est heureusement pas seul dans ce travail de titan ; il peut compter sur l’appui du Pnud, de la France et de l’Union européenne.
Et ce appui a d’ores et déjà permis de faire évoluer une quinzaine de textes législatifs fondamentaux, notamment ceux qui définissent le cadre juridique et les statuts des différentes professions judiciaires, la formation du personnel, l'informatisation des tribunaux et la réhabilitation de certaines infrastructures.
Pour Kokou Biossey Tozoun, il est essentiel d’instaurer un climat de confiance auprès du justiciable.
Les députés ont également questionné le ministre sur le mandat des membres du Conseil supérieur de la magistrature venu à expiration en mars dernier. Le Garde des Sceaux a indiqué que les nouveaux textes régissant le fonctionnement de l’institution ne pouvaient être appliqués sans une révision de la loi fondamentale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.