Les femmes ne sont pas à la fête

28/06/2011
Les femmes ne sont pas à la fête

Une centaine de leaders religieux et chefs traditionnels ont été conviés par la ministre de la Promotion de la femme, Henriette Amédjogbé-Kuévi, à participer à un séminaire consacré aux violences faites aux femmes.

Elles ont la vie dure au Togo. Une étude montre que les persécutions sont aussi bien morales, financières que physiques avec, notamment, les mutilations génitales.

"Malgré les mesures prises et les actions menées sur le plan international, régional et national, le phénomène des violences basées sur le genre persiste et gagne de plus du terrain. Il nous faut aujourd'hui des actions plus concrètes qui nous permettront de relever le défi de l'instauration d'une société plus juste et équitable où règne la paix et la concorde entre les Hommes", a déclaré Amédjogbé Kuévi.

Le séminaire est organisé par l’UNFPA, un démembrement des Nations Unies qui assure la promotion des droits des femmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.