Les femmes ne sont pas à la fête

28/06/2011
Les femmes ne sont pas à la fête

Une centaine de leaders religieux et chefs traditionnels ont été conviés par la ministre de la Promotion de la femme, Henriette Amédjogbé-Kuévi, à participer à un séminaire consacré aux violences faites aux femmes.

Elles ont la vie dure au Togo. Une étude montre que les persécutions sont aussi bien morales, financières que physiques avec, notamment, les mutilations génitales.

"Malgré les mesures prises et les actions menées sur le plan international, régional et national, le phénomène des violences basées sur le genre persiste et gagne de plus du terrain. Il nous faut aujourd'hui des actions plus concrètes qui nous permettront de relever le défi de l'instauration d'une société plus juste et équitable où règne la paix et la concorde entre les Hommes", a déclaré Amédjogbé Kuévi.

Le séminaire est organisé par l’UNFPA, un démembrement des Nations Unies qui assure la promotion des droits des femmes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !