Les grands axes de la coopération avec l'Allemagne

24/05/2012
Les grands axes de la coopération avec l'Allemagne

La ministre de la Planification, Dédé Ahoéfa Ekoué a donné le coup d’envoi jeudi aux consultations entre le Togo et l’Allemagne en matière de coopération.

Lors de sa visite à Lomé en décembre 2011, Dirk Niebel, le ministre allemand de la Coopération, avait annoncé l’octroi d’une première aide de 27 millions d’euros sur 2 ans. Reste maintenant à déterminer à quelles fins seront utilisés ces fonds et c’est l’objet des consultations bilatérales.

Berlin et Lomé ont souhaité mettre l’accent sur la formation technique et professionnelle et l'emploi des jeunes, le développement rural y compris l'agriculture et enfin la bonne gouvernance incluant la décentralisation. 

"Nous avons un objectif commun avec nos partenaires allemands, c’est le développement du Togo. Nous devons parvenir à une croissance accélérée, inclusive et génératrice d'emplois dans une perspective de réduction de la pauvreté", a souligné la ministre.

« Les 27 millions d’euros sont disponibles ; il ne reste plus qu’à définir les projets et à les mettre en œuvre », a précisé de son côté la chef de la délégation allemande, Nadja Bleiber qui achèvera sa mission au Togo le 27 juin.

Voici l’intervention de la ministre de la Planification

Mesdames et Messieurs, 

Je voudrais au nom du gouvernement vous souhaiter à tous, la cordiale bienvenue et vous exprimer ma profonde gratitude pour avoir répondu promptement à notre invitation à l’occasion des présentes consultations bilatérales entre l’Allemagne et le Togo. Cet empressement témoigne de l’importance que vous accordez aux questions de développement de notre Pays et à la reprise du partenariat entre l’Allemagne et notre pays.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Permettez-moi de vous exprimer ma vive reconnaissance pour avoir accepté d’honorer personnellement de votre présence, cette cérémonie malgré votre calendrier particulièrement chargé.

Votre présence parmi nous est le signe éloquent de votre attachement et dévouement à accompagner personnellement le processus d’élaboration du programme de coopération Togo-Allemagne, mis en œuvre depuis décembre 2011,  à travers la signature de protocole d’accord et des visites au Togo de missions allemandes de coopération technique et financière.

Honorables invités,

Dédé Ahoéfa Ekoué, la ministre de la Planification

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez déjà, la présente mission de consultations fait suite à deux missions précédentes. Une, conjointement menée par les experts de la GIZ et de la KfW respectivement en charge de la coopération technique et financière et qui a abouti à un aide-mémoire présentant les constats et les options concernant les trois axes retenus dans le cadre de la coopération, à savoir :

- La formation technique et professionnelle et l’emploi des jeunes;

- Le développement rural y compris l’agriculture ;

- La gouvernance/décentralisation.

 Une deuxième mission technique commanditée par la KfW, centrée sur l’axe Développement Rural/agriculture est venue approfondir les possibilités d’une coopération financière dans ce domaine. 

Cette mission a également abouti à un aide-mémoire présentant de façon plus approfondie, les options prioritaires et non prioritaires à court terme sur la base d’un certain nombre de principes.

La mission de consultations de ce jour, n’est donc qu’une suite logique des engagements pris en décembre dernier de mener des consultations et par la suite, des négociations bilatérales en vue d’asseoir le programme de coopération.

Mesdames et messieurs,

Nous voici à présent à l’étape des consultations bilatérales. Elle est cruciale et doit nous permettre d’identifier un nombre restreint de mesures prioritaires, réalisables à court terme sur la base des avantages comparatifs de l’Allemagne et des objectifs de développement du Togo, notamment la réalisation d’une croissance accélérée, inclusive et génératrice d’emplois dans une perspective de réduction de la pauvreté. 

Nous ne devrions pas perdre de vue la nécessité de faire preuve de bonnes capacités d’absorption  au cours des deux premières années de mise en œuvre du programme de coopération. Nous ne pouvons pas tout réaliser dans le court terme, du moins en deux ans. Les choix actuels doivent être guidés par l’exigence d’obtenir des gains rapides qui pourront  justifier par la suite un renforcement de l’aide à notre pays en raison de l’efficacité  que nous aurons pu démontrer dans les deux premières années de notre partenariat. 

Cette étape  de consultations bilatérales consiste à faire des discussions fructueuses sur les constats et à arrêter d’un commun accord les mesures qui nous paraissent pertinentes et faisables à court et à très moyen termes.

A cet effet, je voudrais nous convier, les deux parties en présence, à avoir au cours des présentes consultations bilatérales, un esprit d’écoute, de conciliation et d’analyse. Ces conditions sont nécessaires pour nous permettre d’aboutir à des mesures cohérentes pouvant nous permettre d’engranger des résultats rapides et visibles   pour les peuples togolais et allemands qui attendent beaucoup de cette reprise de la coopération entre les deux pays.

Mesdames et messieurs

Je suis convaincue que ces travaux nous permettront de faire de la première phase  de deux ans de coopération entre le Togo et l’Allemagne une réussite  afin de pouvoir accroître, dans les  prochaines phases, l’etendue de ce nouveau partenariat strategique pour le developpement de notre pays.

C’est donc sur cette note d’espoir que je déclare ouvertes les consultations bilatérales pour l’élaboration du programme de coopération Togo-Allemagne.

Vive la coopération Togo-Allemagne pour le bien-être de nos populations respectives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.