Les kits sont là !

11/04/2007
Les kits sont là !

Environ 3.000 kits de recensement électoral pour les prochaines législatives sont récemment arrivés à Lomé, a-t-on appris mercredi auprès de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). "Ces kits ont servi lors de la dernière élection présidentielle en RD Congo, et nous les avons négociés auprès des autorités" congolaises, a indiqué le président de la Céni, Tozim Potopéré.

La date de lancement du recensement électoral, qui doit durer environ un mois, sera fixée cette semaine après discussions avec les responsables des partis politiques, a précisé M. Potopéré.Lors de la présidentielle d'avril 2005, le nombre d'électeurs inscrits était estimé à 3,5 millions pour une population de plus de 5 millions d'habitants.

La Céni, chargée d'organiser et de superviser les législatives, a proposé la date du 24 juin pour la tenue du scrutin mais aucune date n'a encore été arrêtée officiellement.

C'est la première fois que le Togo utilise de tels kits, des cartes d'électeurs sécurisées avec photo numérisée ayant été retenues pour ces législatives afin d'éviter des contestations.

Le Togo a été secoué ces dernières années par une série de violences électorales, notamment lors de la présidentielle d'avril 2005, au lendemain du décès du général Gnassingbé Eyadéma après 38 ans de pouvoir.

L'organisation des législatives "libres" et "transparentes" est la principale condition posée par l'Union européenne pour normaliser ses relations avec le Togo, rompues depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !