Les opposants à la peine

28/11/2014
Les opposants à la peine

1000 à 1300 manifestants dans les rues tout au plus

Après la manifestation organisée la semaine dernière par l’ANC et ses amis, c’était au tour des ‘organisations de défense des droits de l’homme’, une kyrielle d’associations politisées et sans réel poids, de descendre vendredi dans les rues de Lomé pour réclamer des réformes. Cette seconde marche en une semaine, comme la précédente, n’a pas été très suivie, malgré le soutien apporté par le CAP 2015, un rassemblement de plusieurs partis. 

Pas d'incidents majeurs à signaler à part le passage à tabac d'un civil accusé d'être un 'espion membre de la gendarmerie'.

Quand les opposants parlent de réformes, un décryptage s’impose pour comprendre leur stratégie.

Ce qu’ils visent essentiellement est une limitation du mandat présidentiel à deux termes de 5 ans avec rétroactivité de la loi constitutionnelle. Le président Faure Gnassingbé arrivant au terme de son 2e mandat, c’est, pensent-ils, une façon de s’en débarrasser à bon compte en l’empêchant de se représenter.

Les propos de Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC sont à cet égard sans ambiguité :  ‘’Selon la volonté du peuple, la question d’un troisième mandat de Faure Gnassingbé ne se pose même pas’.

Mais qui est ce Monsieur qui prétend parler au nom du peuple togolais ? 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.