Les opposants posent leurs valises en Europe

07/04/2013
Les opposants posent leurs valises en Europe

Les opposants regroupés au sein de collectif «Sauvons le Togo» (CST) et de la coalition Arc-en-Ciel débutent dimanche une campagne de promo en Europe.

Zeus Ajavon, Jean-Pierre Fabre, Olivier Amah, Dodji Apévon et Brigitte Adjamagbo-Johnson ont indiqué que des rencontres seraient organisées avec des responsables de l’Union européenne et avec des fonctionnaires des ministères français et allemands des Affaires étrangères.

«  Nous allons leur expliquer la situation de coup de force permanent à laquelle se livre ce régime qui refuse un vrai dialogue avant les élections », a déclaré Zeus Ajavon, l’un des leaders du CST, avant son départ.

Mais les européens, bien informés de la situation au Togo, rappelleront certainement à leurs interlocuteurs que le dialogue, maintes fois proposé par le gouvernement, a systématiquement été refusé par une partie de l’opposition.

Espérons simplement que toutes ces personnalités seront de retour à Lomé avant la fin des opérations de recensement électoral en Zone 2 pour se faire enregistrer.

Notons que Jean-Pierre Fabre, à la tête de l’ANC, a été inculpé au mois de mars de "complicité de destruction de biens publics et de groupement de malfaiteurs" dans l’enquête sur les incendies criminels de marchés de Kara et de Lomé. Il lui est interdit de quitter le territoire sans une autorisation préalable du juge.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.