Les partis extraparlementaires auront leur mot à dire

23/09/2017
Les partis extraparlementaires auront leur mot à dire

Le siège de la Céni à Lomé

Des élections législatives et locales sont prévues en 2018. La commission électorale nationale indépendante (Céni) s’y prépare.

Les partis politiques ne siégeant pas à l’Assemblée nationale et les organisations de la société civile ont jusqu’au 7 octobre pour envoyer leurs dossiers de candidature. Ce seront les députés qui procèderont à l’élection.

La Céni est composée de 17 membres dont 6 sièges leur sont réservés.

Les autres sont occupés à parité par la majorité et l’opposition parlementaire. Le dernier revient à l’administration.

Le Togo compte plus d’une centaine de partis dont la plupart n’ont qu’une existence virtuelle.

Pour plusieurs experts électoraux, la Céni n’a pas vocation à accueillir les partis politiques ; elle doit être un organe 100% technique chargé de préparer d’organiser et de contrôler les scrutins. Rien de plus.

L’idée du gouvernement est de procéder à un reformatage afin d’éviter d’éventuels conflits entre majorité et opposition.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.