Les partis extraparlementaires auront leur mot à dire

23/09/2017
Les partis extraparlementaires auront leur mot à dire

Le siège de la Céni à Lomé

Des élections législatives et locales sont prévues en 2018. La commission électorale nationale indépendante (Céni) s’y prépare.

Les partis politiques ne siégeant pas à l’Assemblée nationale et les organisations de la société civile ont jusqu’au 7 octobre pour envoyer leurs dossiers de candidature. Ce seront les députés qui procèderont à l’élection.

La Céni est composée de 17 membres dont 6 sièges leur sont réservés.

Les autres sont occupés à parité par la majorité et l’opposition parlementaire. Le dernier revient à l’administration.

Le Togo compte plus d’une centaine de partis dont la plupart n’ont qu’une existence virtuelle.

Pour plusieurs experts électoraux, la Céni n’a pas vocation à accueillir les partis politiques ; elle doit être un organe 100% technique chargé de préparer d’organiser et de contrôler les scrutins. Rien de plus.

L’idée du gouvernement est de procéder à un reformatage afin d’éviter d’éventuels conflits entre majorité et opposition.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine. 

Cina Lawson s'intéresse à la green tech

Environnement

Cina Lawson a assisté lundi à Paris au  ‘Tech for Planet’ organisé en marge du One Planet Summit.