Les piliers du développement

19/07/2012
Les piliers du développement

Quelques minutes après l’annonce de la nomination d’Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu au poste de Premier ministre, un communiqué de la Présidence a précisé la feuille de route du futur gouvernement. Un programme d’action qui comprend, notamment, l’approfondissement du dialogue démocratique, la plus large participation de tous à la gestion des affaires du pays, le respect des règles de bonne gouvernance avec la poursuite de l‘assainissement des finances publiques et le développement des libertés publiques.

Le composition du nouveau gouvernement devrait être annoncé dans les jours qui viennent.

Voici le communiqué de la Présidence

Au moment où prend fin la mission du gouvernement Houngbo, le président de la République tient à féliciter le Premier ministre et les ministres sortants pour les efforts accomplis dans la gestion.

Il est dans le même temps défini la feuille de route pour le nouveau gouvernement. Cette feuille de route repose sur 4 piliers. 

Premier pilier : L’approfondissement du dialogue démocratique. La plus large participation de tous à la gestion des affaires du pays doit être constamment recherchée, les droits de l’opposition doivent être respectés, l’administration doit être impartial, la justice doit être respectée ainsi que les règles de l’Etat de droit.

2ème pilier : Le respect des règles de bonne gouvernance. Il convient de poursuivre l‘assainissement des finances publiques pour obtenir le meilleur fonctionnement de l’Etat au moindre coût. Il faut appliquer scrupuleusement les textes relatifs à la lutte contre la corruption ; il faut simplifier les formalités administratives pour rendre plus facile la vie des citoyens et des opérateurs économiques.

3è pilier : La promotion d’une société internationale pacifique et la promotion des citoyens contre l’insécurité. Dans l’optique troublée et alors que se développe la crise au Sahel, les forces de sécurité doivent être sans cesse modernisées pour faire face aux défis extérieurs.

Le Togo poursuivra, notamment, ses efforts au Conseil de sécurité de l’ONU pour le maintien de la paix et pour une société internationale ouverte et juste. Il développera sa coopération avec les puissances amies.

Sur le plan interne, les forces de sécurité doivent permettre à chacun de vaquer librement à ses occupations et de protéger les personnes et les biens. L’exercice des libertés doit être développé. Il conviendra de développer la personne humaine contre des attaques personnelles et les agressions verbales ou écrites.

4è pilier : Le développement de l’économie de proximité. Le Togo a fait un grand effort pour la modernisation des équipements publics ; cet effort doit être poursuivit pour les routes, ports, aéroports, hôpitaux et écoles. Nous devons contribuer à la préservation de ces acquis en évitant la destruction des édifices publics. Il convient également de développer une économie de proximité permettant à chaque citoyen de profiter de l’essor économique.

C’est vers tous les togolais que doivent se concentrer les actions du gouvernement pour améliorer les conditions de vie de toute la population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.