Les pouvoirs publics veulent réduire les émissions polluantes

25/03/2013
Les pouvoirs publics veulent réduire les émissions polluantes

Une journée d’information, destinée à sensibiliser les industriels à la protection de l’environnement, s’est déroulée vendredi à Lomé. De nombreuses usines sont accusées de polluer sans jamais être sanctionnées.

Lundi, le ministre de l’Industrie, François Galley, a tenu à recadrer le débat. « Aucune usine n’est installée au Togo sans que le gouvernement n’ait obtenu des garanties en matière de normes anti-pollution «, a-t-il déclaré dans un entretien à Republicoftogo.com

Republicoftogo.com : Quelles sont les dispositions prises par l’Etat pour protéger l’environnement ?

François Galley : Que ce soit les dispositions du code minier ou du code des investissements, il y a un arsenal de mesures réglementaires qui existent pour protéger l’environnement.

Aucune usine n’est installée au Togo sans que des études préalables aient été faites. Nous avons élaboré avec le ministère de l’Environnement des textes qui doivent être appliqués, notamment sur la production de sacs plastiques non-recyclables qui est désormais interdite au Togo.

Republicoftogo.com : Des rumeurs laissent entendre que les entreprises installées en Zone franche bénéficieraient d’un régime de faveur

François Galley : C’est faux. Toutes les usines doivent se plier aux dispositions légales en matière de normes anti-pollution et de protection des travailleurs pour l’hygiène et la santé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.