Les premiers observateurs européens se déploient

19/09/2007
Les premiers observateurs européens se déploient

Des observateurs de l'Union européenne (UE) arrivés au Togo dans le cadre des élections législatives du 14 octobre ont commencé à se déployer dans certaines régions du pays. "Ce sont des personnes expérimentées issus de onze pays d'Europe. Ils seront déployés dans tout le pays", a déclaré à republicofotogo.com, la chef de mission adjointe Marie-Violete César.

"Ils ont reçu une formation de deux jours sur la situation politique du Togo. Nous ferons des rapports hebdomadaires détaillés, car l'objectif est d'avoir une vision globale et très précise du processus électoral en cours", a-t-elle souligné.Au total 18 observateurs ont quitté Lomé mardi matin. Le groupe sera renforcé dans les semaines à venir par un autre "contingent" de 60 observateurs.

Selon des sources proches de cette mission, une centaine d'observateurs de l'UE seront déployés sur l'ensemble du territoire le jour du scrutin.

Les observateurs vont séjourner au Togo jusqu'en novembre.

Dirigée par la Britannique Fiona Hall, cette mission observera notamment le déroulement de la campagne électorale, l'activité des médias, le scrutin et le dépouillement, l'agrégation des résultats, ainsi que la période post-électorale.

La campagne électorale en vue de ces législatives s'ouvre le 28 septembre.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.