Libre circulation des capitaux, mais ….

27/11/2010
Libre circulation des capitaux, mais ….

Le Gouvernement (…) tient à rappeler son attachement à la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux. Il invite cependant les opérateurs économiques nationaux comme étrangers à se conformer entièrement à la législation en vigueur et notamment celle qui régit les transferts de fonds ».
Tel est le message du gouvernement en réponse à l’interpellation mercredi dernier à l’aéroport de Lomé de 7 commerçants togolais et étrangers qui transportaient dans leurs bagages 8 milliards de Fcfa en devises.
Officiellement pour procéder à des achats de biens de consommation en Chine.
Dans un communiqué publié samedi, le gouvernement souligne qu’il s’agit d’une « violation de la réglementation en vigueur sur les transferts de fonds ».
Des commerçants interrogés à Lomé expliquent que le procédé est récurent dans la mesure où les commissions de transferts bancaires internationaux au Togo sont exorbitantes. Il n’y a, selon eux, pas d’autres choix que de voyager avec du cash.
Pour mettre à terme à ces pratiques archaïques et éviter le blanchiment, la solution passe sans doute par une concertation entre le secteur commercial et les établissements financiers.

Voici le communiqué du gouvernement togolais
UN IMPORTANT MOUVEMENT D’EXPORTATION FRAUDULEUSE DE FONDS OPERE PAR DES COMMERCANTS ETRANGERS INQUIETE LE GOUVERNEMENT TOGOLAIS

Dans la journée du mercredi 24 novembre 2010, plusieurs commerçants de nationalité étrangère ont été appréhendés à l’aéroport international GNASSINGBE Eyadema de Lomé, alors qu’ils s’apprêtaient à embarquer avec d’importantes sommes d’argent dans leurs bagages, en violation de la réglementation en vigueur sur les transferts de fonds.
Dès qu’elles ont été informées de la situation, les autorités compétentes ont, à titre de mesures conservatoires, appréhendé les intéressés et saisi les sommes transportées afin de faire la lumière sur l’origine de ces fonds et leur destination finale.
Le Chef de l’Etat a par ailleurs mis sur pied, un Comité chargé de diligenter une enquête approfondie impliquant toutes les parties concernées, afin de proposer dans les meilleurs délais des mesures adéquates pour faire face à la situation.
Le Gouvernement qui a engagé des réformes profondes en vue d’assainir l’économie et d’insuffler un nouveau dynamisme au secteur commercial, tient à rappeler son attachement à la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux. Il invite cependant les opérateurs économiques nationaux comme étrangers à se conformer entièrement à la législation en vigueur et notamment celle qui régit les transferts de fonds.

Fait à Lomé le 27 novembre 2010
Le Gouvernement

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.