Listes électorales : le Togo achète 500 kits biométriques

09/01/2009
Listes électorales : le Togo achète 500 kits biométriques

Zetes, l'un des premiers fournisseurs européens de solutions d'identification a annoncé vendredi la signature d'un deuxième contrat avec le Togo. Ce contrat, qui concerne la livraison de 500 kits biométriques mobiles, s'inscrit dans le cadre du projet de révision de listes électorales. Les autorités togolaises avaient déjà fait appel à la même société en mars 2007.

A l'occasion des législatives, la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) avait conclu un contrat avec son homologue congolais (RDC), la CEI (Commission Electorale Indépendante), portant sur le prêt d'environ 3.000 kits biométriques (conçus et livrés par Zetes). Ces kits avaient déjà été utilisés pour l'enrôlement des électeurs en République Démocratique du Congo.

A présent, les autorités togolaises doivent assurer la mise à jour des listes électorales. Il convient d'enregistrer les électeurs ayant atteint leur majorité et de supprimer les personnes décédées ou ayant perdu leur droit de vote.

« Convaincu de l'efficacité de la solution apportée par Zetes, le Togo a pris la décision de devenir lui-même propriétaires de 500 kits biométriques », indique un communiqué de la société belge.

Une partie du matériel a d'ores et déjà été livré. La totalité des 500 kits arriveront à Lomé avant la fin du premier semestre 2009.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.