Lomé-Golfe : une circonscription unique

02/02/2012
Lomé-Golfe : une circonscription unique

Les membres du Cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) se sont réunis jeudi pour discuter du découpage électoral. S’appuyant sur les recommandations de la mission d’observation de l’Union européenne, ils proposent de transformer la commune de Lomé et la préfecture du Golfe en une circonscription unique dotée de 9 sièges à l’Assemblée.

En outre, le CPDC recommande d’attribuer un minimum de deux sièges par préfecture, de prendre en considération les critères de démographie et de superficie en vue de corriger les inégalités constatées. Soit un total de 85 à 87 députés, contre 81 dans l’actuelle législature.

Le CPDC regroupe des partis de la majorité et de l’opposition chargés de proposer des réformes institutionnelles et constitutionnelles pour les prochains scrutins au Togo.

Voici le communiqué du CPDC

Le cadre permanent de dialogue et de concertation (CPDC) a  tenu ce jeudi 02 février 2012 à la primature sa 17ème réunion ordinaire. Le découpage électoral, le renouvellement des membres de la CENI et la mise à jour du fichier électoral étaient  au centre des débats sur les questions électorales qui se  sont poursuivies au cours de cette séance.

Au sujet du découpage électoral, le CPDC rappelle que la mission d’observation de l’Union européenne avait fait des recommandations au gouvernement en vue de prévenir une contestation profonde par l’opposition du processus électoral. 

Le rapport précise que la répartition des sièges entre circonscription aboutit à des variations très importantes dans le coefficient de représentativité des sièges au détriment principalement de la ville de Lomé et de son hinterland la préfecture du Golfe. 

En conséquence le CPDC propose de transformer la commune de Lomé et la préfecture du Golfe en une grande circonscription électorale unique pourvue de 9 sièges à l’Assemblée nationale, d’attribuer un minimum de deux sièges par préfecture, de prendre en considération les critères de démographie et de superficie en vue de corriger les inégalités constatées. 

A cet effet, le CPDC propose que le nombre de siège de députés à l’Assemblée nationale soit porté de 81 à 85 ou 87. 

Par rapport au renouvellement de la CENI, le CPDC propose le renouvellement des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et des Commissions électorales locales indépendantes (CELI). Pour la mise à jour du fichier électoral, le CPDC demande au gouvernement de mettre dans un délai raisonnable à disposition de la CENI les moyens nécessaires à la mise à jour du fichier électoral.

Les travaux du CPDC vont se poursuivre à partir de jeudi prochain.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.