Lutte contre le terrorisme : Lomé et Ouaga intensifient leur coopération

11/03/2016
Lutte contre le terrorisme : Lomé et Ouaga intensifient leur coopération

Yark Damehame

Le Togo et le Burkina Faso vont unir leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. Lors d’une rencontre vendredi à Ouagadougou, le ministre togolais de la Sécurité, Yark Damehame, et son homologue burkinabé, Simon Compaoré, ont décidé de renforcer les contrôles aux frontières et de coordonner les actions de renseignement et de surveillance.

Des patrouilles conjointes seront assurées pour les militaires et les policiers dans les zones frontalières.

Les deux hommes ont par ailleurs affirmé leur volonté de faciliter circulation des personnes et des biens entre les deux pays et de favoriser l'assistance mutuelle dans le cadre de la lutte contre la criminalité transfrontalière.

Yark Damehame a également été reçu par le président Roch Kaboré pour évoquer les questions liées à la délinquance et à la lutte contre le terrorisme.

Mi-janvier, une attaque jihadiste avait visé un hôtel de Ouagadougou faisant 28 morts.

Le communiqué officiel

A l’invitation de Monsieur Simon COMPAORE, Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure du Burkina Faso, le Colonel Damehame YARK, Ministre Togolais de la Sécurité et de la Protection Civile a effectué une visite de travail au Burkina Faso le Vendredi 11 mars 2016.

Cette visite s’inscrit dans le cadre des excellentes relations d’amitié et de coopération qui existent entre les deux pays.

Après les échanges de civilité entre les deux Ministres, une séance de travail a réuni les deux délégations dans la salle de conférence de l’Etat Major Général des Armées.
Au titre des questions examinées, il ressort les préoccupations et les centres d’intérêt suivants :

 En ce qui concerne les préoccupations, un certain nombre de points ont été abordés au rang desquels on retient :
• le contrôle et la surveillance des frontières en vue de lutter contre le terrorisme, la criminalité organisée et les trafics illicites de tout genre par l’organisation de patrouilles conjointes ou mixtes ;
• les difficultés liées à la libre circulation des personnes et des biens, notamment les problèmes soulevés par les transporteurs, les problèmes liés à la circulation des populations des deux pays ;
• la possibilité d’assistance mutuelle dans le cadre de la lutte contre la criminalité transfrontalière ;
• la possibilité de faciliter la remise de police à police en cas d’interpellation de personnes recherchées ;
• les difficultés liées à la transhumance, notamment les plaintes émanant des éleveurs qui dénoncent des rackettes et des extorsions de fonds ;
• les problèmes liés à l’occupation du Poste de Contrôle Juxtaposé (PCJ) de Cinkansé par suite d’incidents occasionnés par les populations.

 Abordant les centres d’intérêt, les deux parties ont discuté sur quatre points :
• les moyens de renforcement de la coopération en matière d’échange de renseignements ;
• le renforcement de la coopération dans le domaine de la formation militaire et paramilitaire ;
• la réactivation du cadre de concertation tripartite Togo-Ghana-Burkina Faso ;
• l’organisation d’une rencontre entre les délégations Burkinabè et Togolaise à Dapaong sous la conduite des autorités frontalières.

Les échanges ont permis aux deux délégations de réaliser qu’il existe une convergence de vue sur l’ensemble des préoccupations et centres d’intérêt évoqués.

Les deux parties se sont alors engagées à entreprendre des actions diligentes pour résoudre les problèmes soulevés dont certains avaient déjà trouvé solution dans le cadre de la coopération transfrontalière.

Les deux parties ont par ailleurs convenu d’organiser des rencontres aux niveaux stratégique et opérationnel en vue du renforcement des liens de coopération existant dans le domaine de la sécurité.

A l’issue de la séance de travail, le Colonel Yark DAMEHAME, Ministre Togolais de la Sécurité et de la Protection Civile a réitéré ses remerciements pour l’invitation de son homologue Burkinabè et a dit sa satisfaction pour les échanges fructueux avec la délégation Burkinabè ; il a en retour invité son homologue burkinabè pour une visite à Lomé.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure a également renouvelé ses remerciements à son homologue du Togo pour avoir accepté son invitation et a formulé le vœu que cette coopération qui existe entre nos deux pays se poursuive et se renforce au grand bonheur des populations.

Fait à Ouagadougou, le 11 mars 2016

Pour le Burkina Faso

Simon COMPAORE,
Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure

Pour la République Togolaise

Colonel Damehame YARK, 

Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.