Marginalisation

23/08/2012
Marginalisation

Le collectif «Sauvons le Togo», qui regroupe de petites associations de défense des droits de l’homme et des formations politiques d’opposition de second rang, a décidé de mettre fin aux manifestations et lancer une campagne de « désobéissance civique ». 

«Dès maintenant, nous ne parlons plus avec personne et il revient au peuple de prendre sa responsabilité. Nous appelons le peuple à utiliser les dispositions de l’article 150 de la constitution pour faire bouter dehors ce régime. Pour nous, c’est fini, il n’y a plus rien à dire, il faut qu’il dégage», a indiqué jeudi Zeus Ajavon, l’un des responsables de ce mouvement.

La décision du CST intervient alors que le Premier ministre, Ahoomey-Zunu, a appelé à un large dialogue politique qui débutera vendredi.

L’attitude de ce collectif le marginalise encore un peu plus sur la scène politique togolaise.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.