Mauvais perdant

30/07/2013
Mauvais perdant

Battue dans la circonscription d’Ogou-Anié, Brigitte Kafui Adjama-Johnson, la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA, opposition) ne digère pas sa défaite. Elle l’impute au pouvoir accusé d’avoir acheté des voix .C’est ce qu’elle a affirmé mardi au micro de Victoire FM.

« Arc-en-ciel n’est pas satisfait des résultats. Et comme les électeurs de l’Ogou, nous sommes choqués par ce qui s’est passé. Choqué d’autant plus que nous savons qu’une majorité des électeurs de l’Ogou aspire à mettre fin au règne Rpt-Unir. Qu’on nous dise que ce régime a remporté aujourd’hui 3 sièges dans l’Ogou, c’est quelque chose qui nous surprend énormément. Il ne faut pas aller chercher loin pour savoir ce qui s’est passé et c’est inacceptable. Le pouvoir a sorti des denrées alimentaires, des pagnes, de l’argent issus des moyens publics pour acheter les consciences et intimider les électeurs’, a-t-elle affirmé.

Explication plus rationnelle: les électeurs n’ont tout simplement pas souhaité voir Brigitte Kafui Adjama-Johnson accéder à l’Assemblée. Elle pourrait avoir l’honnêteté de le reconnaître. 

Dans cette circonscription, UNIR (majorité présidentielle) a obtenu 3 sièges et le CST (opposition), 1 siège.

Au plan national, la Coalition Arc-en-ciel a gagné 6 sièges, selon les résultats provisoires. Ce groupement rassemble le CAR, la CDPA, l’UDS, le MCD et le PDP.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.