Méga projet pour une région défavorisée

20/01/2012
Méga projet pour une région défavorisée

Le chef de l’Etat a lancé en début d’année le projet de développement rural intégré de la plaine de Mô pour un investissement de 15 milliards assuré par la BOAD, la BID et l’Etat.

Objectif : améliorer les conditions d'accès aux services sociaux de base et d’améliorer les revenus des agriculteurs et de permettre un renforcement des organisations paysannes villageoises.

Une bouffée d’oxygène pour cette région enclavée et l’un des axes de la politique de développement du Togo.

Kolani Gourdigou (photo), le ministre délégué auprès du ministre de l'Agriculture, chargé des infrastructures rurales, donne des précisions sur ce projet.

Republicoftogo.com: Pourquoi le choix s’est-il porté sur cette région ?

Kolani Gourdigou: La plaine de Mô regorge de potentialités agricoles et économiques, mais elle reste confrontée à de nombreuses contraintes dont la levée constitue la condition majeure pour assurer son développement.

Vous le savez, les pratiques culturales sont basées exclusivement sur le travail manuel et caractérisé par une faible utilisation des intrants modernes. L'élevage également a un caractère extensif et rudimentaire et connait des problèmes liés aux maladies, à l'alimentation et à l'habitat. 

Résultats, de très faibles rendements. 

En ce qui concerne des infrastructures de base, la plaine de Mô connait un réel problème d'enclavement.

Les infrastructures scolaires sont caractérisées par un nombre important d'écoles d'initiatives locales (EDIL), à ossature peu confortable et aux conditions difficiles de scolarisation. Le projet se veut une réponse à toutes ces difficultés. Il va consister justement à valoriser les ressources naturelles et à améliorer le niveau de vie de la population de cette plaine. 

Republicoftogo.com: Alors concrètement, que va faire l’Etat pour aider les habitants de la région ?

Kolani Gourdigou: La mise en oeuvre du projet va s'étendre sur six ans et va reposer sur cinq composantes techniques essentielles. 

D'abord les études, contrôle et surveillance des travaux, ensuite une structuration des organisations villageoises, le développement durable de l'agriculture par la mécanisation et l'utilisation accrue des intrants, le renforcement des infrastructures rurales et enfin les mesures environnementales et sociales. 

Toutes ces actions devraient permettre, à terme, la création et la redynamisation de 63 comités villageois de développement, l'alphabétisation de la population et en particulier de 450 femmes, l'élaboration et la mise en oeuvre des plans d'actions villageois (PAV) dans les 63 villages de la plaine, l'amélioration de la gestion foncière dans la zone du projet. 

Cette initiative va également permettre l'émergence et le renforcement des capacités de 150 organisations professionnelles de base (OPB), l'application des itinéraires techniques de production par au moins 75% des producteurs agricoles, la création et la gestion de trois zones d'aménagement agricoles planifiées (AAP) d'une superficie totale de 4500ha.

Bref c'est une transformation profonde qui devra s'opérer au sein de cette population qui est restée longtemps marginalisée. 

La commercialisation des productions devra augmenter d'au moins 20%. 

Plus de 200km de pistes seront tracées et l’axe Fazao-Tassi sera également ouvert pour faciliter l'accès à la plaine à partir de la nationale N°1. 

A cela, il faut ajouter la construction de 61 forages; 14 cases de santé et 4 dispensaires seront électrifiés au solaire. 

Au niveau de l’éducation, nous prévoyons la construction de 34 écoles, 10 cantines et 3 centres communautaires.

Enfin, et ce n’était pas prévu initialement, le président Faure Gnassingbé a personnellement offert l'électrification complète de Djarkpanga, le chef lieu de la sous préfecture qui sera réalisée avant la fin de cette année. 

Il est évident ce projet va contribuer de façon conséquente au développement de cette région. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.