Mercadal : « Le droit est un facteur de développement »

19/11/2008
Mercadal : « Le droit est un facteur de développement »

Barthélémy Mercadal est le vice-président et secrétaire général de l'Institut de Droit d'Expression et d'Inspiration Française (Idef). Il a été l'une des chevilles ouvrières de l'organisation du 3e congrès qui s'est ouvert lundi à Lomé. Dans un entretien à republicoftogo.com, M. Mercadal confie que sa priorité est d'essayer d'apporter aux juristes africains toute l'aide nécessaire. Il conseille aussi aux autorités togolaises de « tout mette tout son pouvoir faire en sorte que la législation de l'OADA soit respectée et appliquée »

##S_B##Republicoftogo.com : Vous vous êtes battu pour que ce 31ème congrès se déroule au Togo. Alors satisfait ?

Barthélémy Mercadal :

Très content, bien entendu. J'ai trouvé la cérémonie d'ouverture très émouvante. J'ai été sensible à cette aspiration des Togolais à entrer dans la vie internationale et à célébrer notre institut. Je leurs suis très reconnaissant. Mon souci fondamental est d'essayer d'apporter aux juristes africains toute l'aide nécessaire car comme je l'ai dit, le droit, plus qu'on le croit, est un facteur de développement.

Republicoftogo.com : Vous avez manifestement un intérêt particulier pour le Togo ?

Barthélémy Mercadal :

J'ai de l'intérêt pour l'Afrique subsaharienne en général, parce que je constate qu'elle se développe, je constate qu'elle a désormais un droit moderne avec l'HOADA et j'observe qu'il y a encore un handicap pour que le développement économique. Cette législation HOADA doit être un générateur pour l'essor économique.

Republicoftogo.com : Que pensez-vous des actions que le gouvernement togolais mène pour réformer sa justice et promouvoir l'Etat de droit ?

Barthélémy Mercadal :

Je ne connais pas très bien les contours de ces réformes mais il y a trois actions que je peux recommander.

Premièrement assurer le titre de propriété de la terre, deuxième chose, convaincre les populations qu'une bonne justice est capitale et troisième action, enfin, que le gouvernement mette tout son pouvoir faire en sorte que la législation de l'HOADA soit respectée et appliquée.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.