Mettre le parti au diapason du changement

14/04/2012
Mettre le parti au diapason du changement

"Nous devons créer un nouveau cadre politique où tout le monde se sente le bienvenu pour la construction du Togo nouveau", a déclaré Faure Gnassingbé samedi à l’ouverture du 5e congrès du Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir).

Un congrès qui se tient dans ville de Blitta (350km de Lomé), « une ville cosmopolite qui peut se targuer d’abriter toutes les diversités ethniques et religieuses du Togo », a expliqué Komikpime Bamnante, le président du Comité d’organisation du congrès.

Un choix qui a une signification symbolique pour un parti qui se veut ouvert à tous.

Faure a d’ailleurs invité les militants à l'union, au pardon et à la tolérance. « Le dialogue et la tolérance doivent l’emporter sur la haine », a-t-il dit.

Ce 5e congrès est placé sous le thème de la refondation et les discussions permettront de redynamiser cette formation et d'anticiper les enjeux à venir. 

Extraits du discours du Chef de l’Etat prononcé lors du congrès de Blitta

(…) Notre dernier congrès remonte à février 2005 ; une année de douleur et d’émotion. Nous venions de perdre le père de la Nation et malgré la tristesse vous avez réussi dans un sursaut collectif cette phase délicate de notre histoire. 7 années se sont écoulées et certains de nos militants nous ont quittés.

Le congrès a toujours constitué un moment important pour notre parti. Cela permet de marquer un arrêt et de réfléchir (…).

Je vous invite à profiter de ce congrès pour mettre le parti au diapason du changement et ainsi éviter l’immobilisme qui nous conduirait à l’impasse.

Au regard de notre potentialité économique, nous avons une marge de progression qui nous oblige à aller loin. Je saisis l’occasion pour rendre hommage aux militants qui sont comme la sève vivifiante qui irrigue l’arbre. Ils sont ceux qui sillonnent les villages, écoutent et discutent avec les militants qui nous ont toujours fait confiance. 

Avec notre statut d’ancien parti unique, nous ne devons pas nous endormir sur nos lauriers, mais nous devons arpenter le chemin de l’ouverture pour bâtir un Togo nouveau. 

Nous ne devons pas oublier l’impératif de l’union, nous devons créer un nouveau cadre politique dans lequel tout le monde se sente le bienvenu (…) le dialogue et la tolérance l’emporterons sur la haine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.