Mgr Barrigah : « Une remarquable avancée démocratique »

17/03/2010
Mgr Barrigah : « Une remarquable avancée démocratique »

Le président de la Commission « Vérité, justice et réconciliation » (CVJR), Mgr Nicodème Barrigah a demandé lundi aux acteurs politiques, aux candidats à l’élection présidentielle et aux médias de tout faire pour sauvegarder le climat d’apaisement.
L’évêque d’Atakpamé demande à ce que « toute contestation du scrutin ou
toute manifestation populaire de satisfaction soit contenue pour éviter de raviver les rancœurs et les frustrations inhérentes à tout processus électoral ».
Dans un communiqué publié mardi, la CVJR se félicite du bon déroulement de l’ensemble du processus électoral ; peut-on lire dans le texte.
Voici le communiqué de Mgr Nicodème Barrigah
L’élection présidentielle du 4 mars 2010 s’est achevée par la proclamation des résultats provisoires par la commission électorale nationale indépendante (CENI), le 6 mars 2010.
De l’avis unanime de toutes les parties prenantes, la campagne électorale comme le déroulement du scrutin se sont effectués dans une atmosphère généralement emprunte de calme, de sérénité et de paix. La commission vérité justice et réconciliation (CVJR) tient à féliciter tous les candidats, les organisateurs du scrutin, les forces de sécurité et le peuple togolais dans son ensemble de cette remarquable avancée démocratique dans notre pays le Togo.
Elle exhorte tous les acteurs de la vie politique nationale à tout mettre en œuvre afin de préserver ce climat en gérant la période post-électorale avec beaucoup de sagesse et de pondération.
Toute manifestation population de satisfaction ou de mécontentement doit être contenue pour éviter d’aviver les rancœurs et les frustrations
inhérentes à tout processus électoral.
Tout appel à la violence verbale, ou physique, toute agressivité est à proscrire doit être proscrit sous peine de fermer la voie au processus de réconciliation nationale enclenché par la signature des accords de Ouagadougou le 20 Août 2006 et qui s’est concrétisé
notamment par la création de la CVJR dont les travaux sont en cours.
La contestation des résultats provisoires doit donc se faire par les voies de droit prévues par les lois électorales « consensuellement » adoptées.
De même la gestion de l’ordre public doit se faire dans le respect de la constitution et des principes démocratiques c’est-à-dire avec retenue et équilibre. En un mot, la CVJR en appelle au sens de responsabilité de tous les protagonistes de la vie nationale et particulièrement aux candidats, partis politiques et médias pour sauvegarder notre pays de la violence politique dont elle a précisément pour mission de rechercher les causes afin de proposer les solutions idoines pour y mettre fin définitivement.
La CVJR déplore les événements du 9 mars 2010 mais se félicite
de leur aboutissement heureux par la libération des personnes interpellées.
Elle continuera à œuvrer pour l’instauration d’un climat sociopolitique apaisé. Donnons tous une chance au peuple togolais de bâtir la cité dans le calme et la paix.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Billetterie nouvelle génération

Tech & Web

Le Togolais Micheal Brice vient de lancer une application de billetterie sur 7 pays d’Afrique (Bénin, Côte d'ivoire, Gabon,  Burkina-Faso, Sénégal, Cameroun et Togo).

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.