Mgr Barrigah rencontre les magistrats

04/12/2009
Mgr Barrigah rencontre les magistrats

La Commission « Vérité, justice & réconciliation » poursuit sa campagne d’information. Après les préfets et les militaires, c’était vendredi au tour des magistrats de s’entretenir avec ceux qui sont censés faire la lumière sur les évènements douloureux survenus au Togo de 1958 à 2005.
Une centaine de magistrats étaient présents à l’auditorium de l’université de Lomé pour écouter Mgr Nicodème Barrigah, le président de cette Commission.

« Vu l’importance de notre mission dans le processus de réconciliation nationale, nous pensons qu’aucune frange sociale, aucun domaine d’activité ne doit être négligé. Les magistrats sont des hommes qui disent le droit, ils ont rôle fondamental à jouer dans ce processus » a déclaré l’ecclésiastique.
« L’unique ambition que se fixe notre commission est d’essayer, à travers un travail de catharsis sociale, de faire la vérité sur les violences du passé pour apaiser les victimes, appeler au pardon, rétablir la justice là où elle est compromise, exhorter au changement des mentalités afin d’éviter que les violences à caractère politique enregistrées dans le passé ne se reproduisent à nouveau » a -t-il encore poursuivi.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.