Micro projets, maxi soutien

19/11/2012
Micro projets, maxi soutien

17 groupements ayant prouvé la pertinence de leur démarche économique ont bénéficié lundi d’un deuxième coup de pouce en recevant une aide allant de 155.000 Fcfa à 2 millions selon les projets. Des fonds alloués par le ministère du Développement à la base en partenariat avec Togo Telecom. Il s’agit en réalité du solde puisque 60% leur avait été accordés en mars dernier.

Les bénéficiaires développent des activités variées génératrices de revenus : fabrication de savon antiseptique, production de miel, élevage de poules pondeuses, de porcs, maraîchage, riziculture etc… 

Au cours de la même cérémonie, présidée conjointement par Victoire Tomégah Dogbé (photo), ministre du Développement à la base, et par son collègue de l’Agriculture, Ouro Koura Agadazi, 71 jeunes entrepreneurs se sont également vus remettre des sommes de 150.000 à plus d’un million de Fcfa pour démarrer ou développer leur micro entreprise. 

10 bénéficiaires ont reçu un financement du Fonds d’insertion pour les jeunes (FIJ) de la CONFEJES, la conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie.

Les 61 autres bénéficient d’une aide directe de l’Etat togolais pour le lancement de projets agricoles et commerciaux, notamment l’élevage de lapins, de moutons, de dindons, de fabrication de biscuits, de commercialisation d’articles scolaires, de fabrication de claustra et de vente de gravier.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hanoukopé aura sa Bluezone

Tech & Web

Une seconde BlueZone, après celle de Cacaveli, verra prochainement le jour à Hanoukopé, un quartier de Lomé.

Grenade lacrymogène tirée par accident à Lomé

Faits divers

Un commissaire et un fonctionnaire de police ont été sanctionnés après un incident survenu mercredi dans la capitale.

Adebayor est bien dans ses baskets

Sport

Adebayor semble très heureux dans son nouveau britannique. C’est ce qu’il a confié mercredi au Sun. 

Les crocodiles disent merci à la Banque mondiale

Environnement

La retenue d’eau de Boadé (Nord-Togo) est menacée. La Banque mondiale se mobilise pour protéger ce site essentiel pour les populations riveraines.