Mieux coordonner l’action en mer

18/09/2014
Mieux coordonner l’action en mer

Réaction rapide aux agressions de pirates

Faure Gnassingbé a présidé jeudi la première réunion du Haut Conseil pour la Mer (HCM).

L’objectif est de mettre en place un dispositif étoffé permettant de mieux organiser et de mieux coordonner les services qui ont compétence sur le domaine maritime togolais et de répondre aux évolutions en matière sécuritaire, environnemental et économique.

Le HCM aura pour tâche de définir avec précision les frontières maritimes du pays, d’améliorer le contrôle des navires et des embarcations, de lutter contre la pollution et l’érosion côtière, de promouvoir la pêche. 

Cet organe devra aussi réfléchir aux moyens de combattre la piraterie, un phénomène qui prend de l’ampleur dans le Golfe de Guinée. 

Le président togolais ce matin à Lomé

‘Depuis que cette menace est apparue, nous nous sommes naturellement mobilisés avec le soutien des pays amis. (…) Ils ont participé à la réflexion entamée sur la meilleure solution à apporter. (…) C’est la somme de toutes ces discussions qui nous conduisent à organiser notre action en mer’, a indiqué le chef de l’Etat.

Le Togo organisera en octobre 2015, en coopération avec l’Union africaine, un sommet international sur ce thème.

L'ensemble du dispositif et des recommandations est contenu dans le document consultable ICI.

Informations complémentaires

HCM Communiqué final.pdf 294,98 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.