"Mieux vaut prévenir que guérir"

24/03/2011
"Mieux vaut prévenir que guérir"

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Latta Gnama (photo), a effectué jeudi une visite de plusieurs sites d'accueil pour sinistrés dans la région Maritime.
Il s'est rendu, notamment, à Logopé et à Kélégougan.
"J'ai constaté à Logopé que le site peut facilement accueillir plus de 1400 personnes et toutes les conditions sont réunies pour abriter les éventuels sinistrés d’inondations", a déclaré Latta Gnama à republicoftogo.com.
Le ministre a adressé ses remerciements à tous les partenaires qui viennent en aide au Togo en cas de catastrophes naturelles, l’Unicef, la Banque mondiale, l’OMS et le PNUD.
M. Gnama se rendra dans les prochains jours à Bè Kpota et à Aklakou où ont été aussi installés des centres d’urgence.
"Il vaut mieux prévenir que guérir. Une fois cette tournée achevée il sera possible de faire un état des lieux et de pallier à toute insuffisance afin d'éviter de mauvaises surprises en cas de sinistres", a ajouté le ministre.
Depuis 2008, la région Maritime a été frappée à trois reprises par de spectaculaires inondations.
Les sites d’accueil sont destinés à les accueillir en cas de nouvelles intempéries lors de la saison des pluies.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.