Militants et sympathisants de l’opposition veulent passer à autre chose

12/12/2014
Militants et sympathisants de l’opposition veulent passer à autre chose

Jouer la rue est une stratégie dépassée

Décidément, les manifestations organisées par l’opposition n’ont pas beaucoup de succès. La lassitude, sans doute et une prise de conscience des militants et sympathisants qu’il existe une autre façon de faire de la politique.

Boutiques ouvertes, trafic automobile chargé, RAS dans la capitale et dans les autres grandes villes du pays.

La mobilisation spectaculaire annoncée par l’ANC, le CST, le Cap 2015 et plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ne s’est pas produite au grand dam de ses organisateurs.

Cette manifestation, a expliqué Zeus Ajavon du CST ‘vise à exiger l’adoption et la mise en œuvre consensuelle des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute élection au Togo.’

Une proposition de loi est actuellement a l’étude à l’Assemblée. Elaborée par une vingtaine de députés de l’opposition, elle recommande une limitation du mandat présidentiel à deux termes de 5 ans et un scrutin majoritaire à deux tours.

Un projet de loi en tous points similaires avait été massivement rejeté au mois de juin.

L’idée derrière la tête des opposants est d’obtenir une limitation du mandat avec effet rétroactif  -ce qui est anticonstitutionnel – qui interdirait alors à Faure Gnassingbé de se représenter.

Jean-Pierre Fabre rêve d’une présidentielle sans M. Gnassingbé. C’est la finalité de son action depuis plusieurs mois.

Il l'a d'ailleurs clairement exprimé lors d'un meeting clôturant la manifestation du jour :  ' Nous devons arracher les réformes pour éviter un pouvoir à vie de la famille Gnassingbé. Il est nécessaire de nous mobiliser pour ce seul objectif parce qu’il est impérieux de conclure la lutte pour l’alternance en 2015'. Tout est dit.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.