Ne pas avoir de diplôme n’est plus une fatalité

28/10/2013
Ne pas avoir de diplôme n’est plus une fatalité

Le Togo a mis en place il y a plusieurs années une expérience originale pour lutter contre le chômages des jeunes diplômés et leur offrant à la fois une première expérience professionnelle et une formation, mais aussi en véhiculant les valeurs de citoyenneté et d'engagement pour le Togo.

Cette idée a un nom, le  Programme de Promotion du Volontariat National (PROVONAT) 

Plusieurs milliers de jeunes en ont déjà bénéficié. 

Les volontaires sont présents dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, des sciences sociales, économiques, techniques et juridiques, de l’administration, de la communication et des médias pour une période d'un an renouvelable cinq fois, avec à la clé une allocation forfaitaire mensuelle de subsistance selon les qualifications.

L’initiative est soutenue par le PNUD, le Programme des Volontaires des Nations Unies et France Volontaires.

Depuis lundi, les responsables du PROVONAT sont réunis pour faire un bilan à mi-parcours 

'En 2 ans, 3.530 volontaires ont suivi les stages. 28% des 300 premiers ont d’ores et déjà trouvé un emploi décent', a indiqué Victoire Digbé-Tomegah (photo), le ministre du Développement à la base, qui pilote l’opération depuis le début.

Elle a souligné que le PROVONAT avait bénéficié d’une attention particulière du chef de l’Etat et de l’ensemble du gouvernement qui lui ont accordé un appui de 4 milliards de Fcfa.

Les résultats sont, non seulement positifs, mais au delà des attentes. Raison pour laquelle les autorités envisagent - mais c'est au stade de la réflexion actuellement - d’étendre le volontariat aux jeunes déscolarisés. Objectif, mobiliser 5.000 jeunes entre 15 et 35 ans sur des travaux d’intérêt communautaires. 

Mme Dogbé-Tomegah a également annoncé la création prochaine d’une Agence nationale du volontariat au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.