Négociations pour une délimitation consensuelle des frontières maritimes

11/03/2016
Négociations pour une délimitation consensuelle des frontières maritimes

Extension du plateau continental

L’Etat a désormais les coudées franches pour négocier avec le Bénin et le Ghana de la délicate question des frontières maritimes.

Les députés viennent de voter une loi relative aux espaces maritimes sous juridiction nationale en conformité avec  la convention des Nations Unies sur le droit de la mer, ratifiée par le Togo en 1985.

Ce nouvel instrument juridique permettra d’avoir une maîtrise des frontières maritimes avec la création d’une zone économique exclusive (ZEE), mais aussi d’entamer des discussions avec les deux voisins.

‘Le texte vient corriger l’obsolescence juridique de l’ordonnance du 16 aout 1977 qui fixait les limites des zones territoriales à une distance de 30 000 marins. Cet acte va contribuer à favoriser les négociations pour fixer de façon  satisfaisante nos frontières maritimes’, a expliqué Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Le Togo s’est doté l’année dernière d’une commission nationale des frontières maritimes (CNFM) dont l’objectif est de rendre plus efficaces les différents travaux devant conduire aux négociations pour une délimitation conventionnelle et consensuelle des frontière maritimes et le dépôt du dossier relatif à l’extension du plateau continental jusqu’à 200 miles marins et son extension jusqu’à 350 miles marins. 

De fréquents litiges d’origine économique opposent les Etats sur la délimitation de leur ZEE dans laquelle il ne peuvent, de surcroît, y interdire ni le passage ni le mouillage des navires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !