Non aux antivaleurs !

03/10/2014
Non aux antivaleurs !

Arthème Ahoomey-Zunu

Il faut traduire dans les faits et gestes les valeurs cardinales du civisme et de la citoyenneté, a déclaré vendredi le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu, lors du lancement du ‘Mois du civisme’. C’est le seul moyen de s’investir pleinement dans la construction du Togo.

En d’autres termes, le PM invite les Togolais à passer de la théorie à la pratique.

Il faut changer de mentalité et de comportement pour redevenir des citoyens actifs et responsables.

Agrandir sa maison en mordant sur la voie publique, jeter des ordures et des déchets de toutes sortes dans la rue, encombrer sciemment les trottoirs qui viennent d’être rénovés, ne pas respecter les voies, les ponts, les chaussées réaménagés à grand frais, bloquer la circulation piétonne en envahissant les trottoirs, boucher les caniveaux destinés à évacuer les eaux de pluie, se faire transporter à trois ou à quatre sur une seule motocyclette, jeter les eaux usées dans les rues sont des attitudes qu’il est urgent d’abandonner, tels sont les exemples fréquents d’incivisme cités par le Premier ministre.

Mais il faut également évoquer les actes de vandalisme, l’intolérance, l’indiscipline, le manque de respect à l’égard de l’Etat et encore plus grave, la justice populaire.

Tout cela doit cesser, a martelé M. Ahoomey-Zunu.

Les Togolais doivent revenir aux valeurs fondamentales qui ont fait la réputation du pays : douceur, accueil et générosité.

Informations complémentaires

Civisme Intervention du Premier ministre.pdf 53,92 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !