‘Nous n’avons pas imposer quoi que ce soit aux Togolais'

05/06/2018
‘Nous n’avons pas imposer quoi que ce soit aux Togolais'

Alassane Ouattara

Le président de Côte d’Ivoire commente la situation politique au Togo. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, il évoque les pourparlers sous la houlette de la Cedeao et indique que l’organisation régionale fera un bilan de la facilitation lors de son prochain sommet dans le courant du mois de juin.

Etant impliqué dans la médiation, qu’avez-vous dit à Faure Gnassingbé, demande le journal à Alassane Ouattara.

‘Les chefs d’Etat de la Cédéao lui ont dit, à l’occasion du sommet qui s’est tenu à Lomé en mars, que le Togo devait renforcer le processus démocratique en limitant à deux le nombre de mandats présidentiels – ce que le président à accepté – et en instaurant une élection à deux tours dans l’hypothèse ou aucun candidat n’obtiendrait la majorité absolue au premier tour (…) Tout cela devra faire l’objet d’un accord entre le pouvoir et l’opposition pour aboutir à des élections dont les résultats seront reconnus par tous’, explique le leader ivoirien.

S’agissant de la limitation des mandats présidentiels, il faut rappeler que, non seulement Faure Gnassingbé a accepté son principe, mais que les députés de la majorité ont voté en septembre 2017 le projet de réforme constitutionnelle. Ce point est donc acté.

M. Ouattara indique également que c’est au Togolais de dire si Faure Gnassingbé peut se représenter en 2020.

‘Nous n’avons pas à leur imposer quoi que ce soit. Il faut que le président Faure et ses concitoyens décident ce qui est bon pour le Togo’.

Alassane Ouattara conclut cette parenthèse togolaise en faisant part de son optimisme sur l’issue de la crise.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Aucune coupure sur le réseau Moov

Tech & Web

Pas de perturbations sur le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Moov, contrairement à ce qu’ont affirmé les médias.

Des chirurgiens membres de l'Eglise Copte se mobilisent

Coopération

Deux cents patients soufrant d’hernies et de goitre seront pris en charge par des médecins égyptiens.

Les transfusions sanguines n'ont aucun caractère commercial

Santé

La culture de don du sang n’est pas très développée au Togo. Absence d’information et préjugés freinent la collecte.

Fin de la mission de Mashav

Coopération

La session de formation assurée par Mashav, l’Agence de coopération israélienne, s’est achevée jeudi.