'Nous voulons un scrutin exemplaire'

20/07/2013
'Nous voulons un scrutin exemplaire'

‘Puisque nous sommes convaincus de gagner les élections, nous avons tout intérêt à ce que le scrutin se déroule dans la transparence la plus totale’. Dans un entretien accordé samedi à Republicoftogo.com, Georges Aïdam (photo), le vice-président d’UNIR (majorité présidentielle) indique que cette volonté d’exemplarité a été rappelée lors des discussions qu’il a eu vendredi à Lomé avec les présidents du Nigeria et de Côte d’Ivoire venus s’assurer de la bonne organisation du scrutin.

Republicoftogo.com : Quelle a été la teneur de vos échanges avec les deux chefs d’Etat ?

Georges Aïdam : MM. Ouattara et Jonathan ont fait état de griefs formulés par certains partis de l’opposition et nous leur avons fourni les éclaircissements nécessaires. 

Republicoftogo.com : Quels sont ces griefs ?

Georges Aïdam : Il s’agit, notamment, de problèmes relatifs au découpage électoral, à la transmission des résultats et à la sécurisation des opérations de vote. Les opposants souhaitaient également un report du scrutin.

De notre côté, nous avons apporté les éléments d’éclaircissement sur toutes ces questions. Nos interlocuteurs ont souligné que les conditions d’organisation des élections étaient satisfaisantes pour aller au vote le 25 juillet. Tout report, ont-ils confié, risquait de compliquer la situation. Ils ont également indiqué qu’il était urgent que le Togo se dote d’une nouvelle Assemblée nationale pour engager les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Republicoftogo.com : Les deux chefs d’Etat ont-ils fait des recommandations particulières ?

Georges Aïdam : Ils ont demandé à l’ensemble des responsables politiques de faire preuve d’esprit de responsabilité afin de favoriser un climat d’apaisement pour que le scrutin se déroule dans le calme.

Republicoftogo.com : Ce climat d’apaisement est-il une réalité sur le terrain ?

Georges Aïdam : Oui. D’abord, des concessions ont été faites pour permettre aux partis d’opposition de s’impliquer pleinement dans la campagne. Ensuite, vous constaterez que tous les candidats, de la majorité et de l’opposition, peuvent librement s’adresser aux électeurs, sans heurts, sans violence et dans un climat bon enfant.

Les élections devraient se dérouler dans de très bonnes conditions. C’est d’ailleurs dans l’intérêt de tous les partis et de tous les Togolais.

Puisque nous pensons gagner les élections, nous avons tout intérêt à ce qu’elles se déroulent de façon exemplaire. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.