Nouvelle année, vieux discours

04/01/2013
Nouvelle année, vieux discours

Le Coordinateur du Collectif d’opposants «Sauvons le Togo» (CST), Zeus Ajavon, a exigé vendredi l’arrêt du processus électoral «engagé unilatéralement par le pouvoir en place». Il était l’invité de la radio Victoire FM.

Selon cet avocat, le chef de l’Etat, qui a annoncé la tenue des élections législatives et locales au 1er trimestre 2013, « cautionne la réédition d'un nouveau coup de force électoral ».

« Il n’y aura pas d’élections tant qu’il n’y a pas un accord politique avec le pouvoir en place lequel sera issu d’un dialogue », a-t-il affirmé.

Ajavon se dit prêt pour l’ « assaut final » et annonce une série de manifestations mi-janvier.

Les opposants envisagent d’organiser des marches au carrefour commercial de Déckon à Lomé, mais le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, a indiqué qu’aucun rassemblement ne serait autorisé sur ce lieu.

« Nous espérons continuer travailler avec les partis politiques et les organisations de la société civile mais en même temps le gouvernement doit assumer sa responsabilité qui est celle de veiller à la sécurité publique pour que les droits des autres citoyens soient protégés. Les manifestations qui sont envisagées pour les 10, 11, 12 janvier à la place Déckon ne peuvent pas avoir lieu », a clairement indiqué M. Bawara.

Depuis des mois, le gouvernement propose aux opposants radicaux de s’asseoir autour d’une table pour discuter, mais l’invitation a toujours été refusée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

300 millions pour la réconciliation

Coopération

La Délégation de l’Union Européenne au Togo va subventionner pour 300 millions de Fcfa 26 projets élaborés par des organisations de la société civile en faveur de la réconciliation nationale.

KR 2013 : 2e vague

Coopération

Une nouvelle cargaison de riz estimée à près de 3 milliards de Fcfa a été offert mercredi par le gouvernement japonais dans le cadre du Kennedy Round (KR) 2013. 

72 milliards pour un Togo plus moderne

Développement

L’Union européenne a consacré 72 milliards de Fcfa depuis 7 ans pour la modernisation des infrastructures.

Faire de l’UEMOA un modèle d’intégration

Coopération

Le président Faure Gnassingbé et ses homologues d’Afrique de l’Ouest assistent lundi à Ouagadougou (Burkina Faso) au XXe anniversaire de la création de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).