Obuts siègera à l’Assemblée !

23/07/2013
Obuts siègera à l’Assemblée !

Agbéyomé Kodjo (photo), leader d’Obuts, allié du collectif ‘Sauvons le Togo’ (CST) et candidat aux élections législatives du 25 juillet, estime que le processus électoral est loin d’être satisfaisant. Toutefois, il se dit convaincu que pour la première fois son parti fera son entrée à l’Assemblée nationale.

Comme les autres responsables de la majorité et de l’opposition, il s’est entretenu vendredi dernier à Lomé avec les présidents de Côte d’Ivoire et du Nigeria venus s’enquérir de la situation politique au Togo. Très critique à l’égard du pouvoir qu’il a servi de nombreuses années, y compris en tant que Premier ministre, M. Kodjo est dans son rôle d’opposant en dénonçant un processus électoral dont il espère pourtant tirer profit en envoyant des députés à l’Assemblée.

Republicoftogo.com: Quelle a été la teneur de vos échanges avec les deux chefs d’Etat vendredi dernier ?

Agbéyomé Kodjo : Il ne m’appartient pas de révéler la teneur de nos échanges. Ce que je puis par contre affirmer, c’est qu’ils sont conscients de la gravité de la crise politique que traverse le Togo, de même que des insuffisances qui caractérisent le processus électoral.

La visite de ces deux éminentes personnalités sous régionales aurait dû intervenir avant le choix de la date du scrutin afin de circonscrire les graves manquements qui ont entaché la préparation et la conduite du processus en vue de garantir la transparence électorale qui seule est à même de prévenir les conflits postélectoraux.

Pour autant l’histoire témoignera qu’ils ont essayé d’apporter leur contribution, même si elle est tardive, pour des élections apaisées, mais leur volonté s’est heurtée à l’emmurement autistique obstiné de ceux qui dirigent le Togo.

Republicoftogo.com : Les deux présidents  ont-ils fait des recommandations particulières relatives à l’organisation du scrutin ?

Agbéyomé Kodjo : J’ai retenu de cette rencontre que les deux chefs d’Etat ont recommandé la publication des résultats des bureaux de votes sur les médias au fur et à mesure du dépouillement.

Republicoftogo.com : Le processus électoral vous paraît-il satisfaisant ?

Agbéyomé Kodjo : Evidemment non comme l’ont maintes fois indiqué le Collectif Sauvons le Togo (CST) et la Coalition Arc-en-ciel. La Céni (Commission électorale nationale indépendante, ndlr) est composée de 14 membres, essentiellement de personnalités appartenant à la coalition  gouvernementale. Aucune responsable des formations  de l’opposition républicaine extra-gouvernementale n’y siège. Un découpage électoral sur mesure qui fait injure aux critères retenus par le gouvernement dans l’allocation des sièges par circonscription électorale. Retenez utilement que la circonscription électorale de Grand Lomé avec une  population de 1.570.283 habitants dispose de 10 sièges contre 25 pour la région des plateaux, avec une population de 1.375.165 habitants, l’invalidation  illégale de 14 candidats du Collectif Sauvons le Togo et de la Coalition Arc en Ciel, le sort fait aux membres des bureaux de vote du Collectif Sauvons le Togo exclus de toute responsabilité dans l’administration du scrutin dans l’ensemble des circonscriptions électorales. Toutes ces dérives et manquements ne sont pas de nature à conférer au processus électoral un caractère juste et transparent garantissant la vérité des urnes.

Le processus est loin d’être satisfaisant. Il porte en lui-même les germes d’une grave crise postélectorale sans précédent au Togo si le pouvoir ne se résout pas au respect du suffrage des électeurs et à la vérité des urnes après 50 ans d’imposture et de fraude électorale.

Republicoftogo.com : Obuts table sur combien de députés à l’Assemblée ?

Agbéyomé Kodjo : La commission d’investiture du Collectif Sauvons le Togo a retenu 13 candidatures de la formation  politique OBUTS, avec deux têtes de listes. S’il est une certitude, c’est qu’OBUTS siégera cette année à l’Assemblée nationale !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.