Olympio : « Le mythe s'autodétruit »

13/02/2007
Olympio : « Le mythe s'autodétruit »

Le journal "Le Combat du peuple" qui a suivi Gilchrist Olympio, le président de l'Union des forces de changement lors de son séjour au Togo, a affirmé dans sa parution de lundi que ce dernier n'a pas comblé l'attente des populations. "Le temps de l'usure et de la lassitude: l'attente des populations n'a pas été comblée", écrit à la "Une" le Combat du Peuple, affichant la photo de M.Olympio.

Pour ce journal, "les populations sont restées sur leur soif. Les questions que beaucoup de gens se posaient étaient de savoir si c'était vraiment Gilchrist Olympio"."Mais il est fatigué. Pourquoi ne veut-il pas se reposer maintenant que Eyadéma est mort"? S'est interrogé le Combat du peuple.

"En vérité, l'original n'a rien à avoir avec l'image que l'on en vantait. On ne détruit pas un mythe, a-t-on coutume de dire.

Un mythe s'autodétruit. C'est Malheureusement ce qui reste de la visite de Gilchrist Olympio", poursuit le Combat du peuple.

Selon ce journal, "les peuples ne se nourrissent pas de mythe. C'est ça même la raison de leur versatiles. Oui, les peuples sont versatiles et M.Olympio l'a appris à ses dépens dans son propre fief".

"Ceux qui l'ont accompagné et qui ne le reconnaîtront peut-être jamais en ont pourtant fait l'amer constat", souligne le Combat du Peuple avant de conclure:

"Il s'agit d'un rendez-vous manqué pour Gilchrist Olympio".

M.Olympio a séjourné une semaine durant à Lomé avant de rejoindre Paris vendredi soir.

A Lomé, il participé au Conseil national de son parti et animé un meeting; Il a également rendu visite à des "personnes victimes" de violences lors de la présidentielle d'avril 2005.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).