Olympio : ‘Non aux lois taillées sur mesure’

05/01/2015
Olympio : ‘Non aux lois taillées sur mesure’

Gilchrist Olympio

Le président de l’UFC (opposition) souhaite que les reformes se réalisent pour l’enracinement de la démocratie. Mais, explique l’opposant historique, des reformes qui visent des intérêts personnels ou qui sont contre certains acteurs auront du mal à aboutir. Une allusion claire à la démarche de l’ANC dont le seul objectif est de barrer la route au président Faure Gnassingbé en imposant une limitation du mandat président avec rétroactivité.

Pour M. Olympio, il est nécessaire de mener des réformes pour les générations présentes et futures. 

‘Nous avons lutté pendant longtemps contre les lois taillées sur mesures, les discriminations et autres facteurs visant à empêcher certains acteurs de participer aux élections. Tous les citoyens qui respectent les normes et qui ne sont pas en conflit avec les dispositions en vigueur peuvent s’ils le veulent participer aux élections’, peux-t-on lire dans le message de nouvel an du patron de l’Union des Forces de changement.

‘Nous devons éviter certaines erreurs politiques qui consistent à interdire la participation de certains acteurs aux élections’, indique Gilchrist Olympio qui en appelle à la réalisation d’un grand compromis national que sont les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Informations complémentaires

Message de Gilchrist Olympio.pdf 52,06 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.