Olympio de passage au Togo

04/02/2007
Olympio de passage au Togo

Le leader de l'Union des forces de changement (UFC) Gilchrist Olympio est arrivé vendredi soir à Lomé pour présider le Conseil national de son parti qui doit s'ouvrier samedi.

M. Olympio a été accueilli par plusieurs centaines des militants de son parti à la fronctière d'Aflao entre le Ghana et le Togo.Il s'est ensuite engouffré dans un véhicule 4X4 pour se rendre au siège de son parti au centre ville.

"Je suis à Lomé pour procéder à l'ouverture du Conseil national de mon parti. Nous allons discuter de nos problèmes internes. Ensuite envisager ensemble l'avenir de ce pays qui appartient à tout le monde", a déclaré à des journalistes M.Olympio.

M.Olympio animera également un meeting dimanche à Lomé.

Il profitera également de son bref séjour au Togo pour effectuer une tournée à travers certaines régions.

Fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo assassiné en 1963, Gilchrist Olympio, 69 ans, vit en exil en France depuis 1999.

   

Selon ses proches, il craint pour sa sécurité après avoir été victime d'un attentat en mai 1992 dans le centre du pays.

   

Depuis lors, il n'effectue que de brèves apparitions à Lomé, la dernière en date remontant à avril dernier à l'occasion du 46e anniversaire de l'indépendance qu'il avait fêté avec des militants de son parti.

Il est le seul leader politique à vivre en dehors du Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.