Olympio de passage au Togo

04/02/2007
Olympio de passage au Togo

Le leader de l'Union des forces de changement (UFC) Gilchrist Olympio est arrivé vendredi soir à Lomé pour présider le Conseil national de son parti qui doit s'ouvrier samedi.

M. Olympio a été accueilli par plusieurs centaines des militants de son parti à la fronctière d'Aflao entre le Ghana et le Togo.Il s'est ensuite engouffré dans un véhicule 4X4 pour se rendre au siège de son parti au centre ville.

"Je suis à Lomé pour procéder à l'ouverture du Conseil national de mon parti. Nous allons discuter de nos problèmes internes. Ensuite envisager ensemble l'avenir de ce pays qui appartient à tout le monde", a déclaré à des journalistes M.Olympio.

M.Olympio animera également un meeting dimanche à Lomé.

Il profitera également de son bref séjour au Togo pour effectuer une tournée à travers certaines régions.

Fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo assassiné en 1963, Gilchrist Olympio, 69 ans, vit en exil en France depuis 1999.

   

Selon ses proches, il craint pour sa sécurité après avoir été victime d'un attentat en mai 1992 dans le centre du pays.

   

Depuis lors, il n'effectue que de brèves apparitions à Lomé, la dernière en date remontant à avril dernier à l'occasion du 46e anniversaire de l'indépendance qu'il avait fêté avec des militants de son parti.

Il est le seul leader politique à vivre en dehors du Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.