Olympio exclu du parti qu’il a fondé

28/05/2010
Olympio exclu du parti qu’il a fondé

Le ridicule ne tue pas, heureusement sans ça Jean-Pierre Fabre serait déjà mort.

Le Bureau national de l’UFC qui s’est réuni vendredi à Lomé a décidé d’exclure pour « faute lourde » Gilchrist Olympio, le fondateur du parti, son président et son unique financier depuis 1992.
Le même sort est réservé aux sept ministres nommés dans le gouvernement de Gilbert Houngbo.
Le Bureau national parle d’ « exclusion temporaire », renforçant encore un peu plus le caractère pathétique de cette décision.
« Le bureau national considère que ces malheureuses initiatives sont des entorses graves aux règles et orientations du parti et constituent des fautes lourdes qui exposent leurs auteurs aux sanctions prévues par les statuts et le règlement intérieur », a déclaré M. Fabre avant d’ajouter : « L’UFC et le président élu, Jean-Pierre Fabre réitèrent leur appel aux populations pour récupérer la victoire volée ».
Selon des participants à cette réunion, Patrick Lawson, le vice-président de l’UFC a refusé de cautionner l’exclusion.
M. Olympio a signé mercredi un accord avec le RPT (au pouvoir) pour participer au gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.